Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Autres ouvrages de Pierre Naudin
Les Épées de la nuit
Les Épées de la nuit
ISBN-10 : 2-908650-57-6
ISBN-13 : 978-2-908650-57-0
Format : 14 x 20,5
15 €

Passionnés de Moyen Âge depuis leur adolescence, le Dr Philippe Courtenay et son épouse, Béatrice, ont quitté Paris après avoir fait l'acquisition d'un château dans le Midi de la France.

Roquemaure est une forteresse aux murs épais qu'ils se proposent de restaurer lentement. Logeant au donjon, qu'ils ont aménagé d'emblée, ils visitent les antiquaires afin de meubler ce colosse de pierre de façon satisfaisante. C'est ainsi que Philippe acquiert une armure qui ne semble pas une copie d'ancien mais un habit de fer authentique. Cette pièce d'excellente qualité aurait appartenu à Robert de Roquemaure, un chevalier dévoyé. Jadis, il a privé de sa fiancée, Béatrix, Florent de Bouriège. Le jeune prud'homme était allé défier le ravisseur. Leur combat s'était trouvé interrompu par un émissaire du roi de France appelant à l'ost tous les barons de la contrée.

Poursuivant leur quête, Philippe et Béatrice font l'acquisition d'une seconde armure. Ils la placent, adossée à un mur, face à la première. Tout change alors à Roquemaure. Lors des soupers avec leur fils et quelques amis, – où l'on disserte sur tout –, quelque chose peu à peu se précise. Mais de quoi s'agit-il ? La seconde armure est-elle celle dont se revêtit jadis Florent de Bouriège ? La portait-il lors d'un second combat contre Robert de Roquemaure ?

L'ambiance au château commence à devenir néfaste pour la santé morale de Béatrice. Et dans la nuit du 15 décembre 1983, alors que la neige tombe, c'est le drame.


Les très nombreux lecteurs de Pierre Naudin retrouveront dans cet ouvrage où le mystère se mêle au fantastique son sens inné du récit, sa passion de la mise en scène et son écriture à vrai dire cinématographique. Sa renommée de médiéviste ne connaît pour ainsi dire aucun rebelle. Alors qu'un abîme se creuse de plus en plus entre la littérature à l'usage d'une élite et celle qui s'adresse aux foules, il sait tout concilier pour enchanter les délicats et captiver le grand public.