Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Cycle de Gui de Clairbois
Les Chemins de la honte T. 3 *
Les Chemins de la honte T. 3 *
Un Vent de guerrre
ISBN-10 : 2-908650-92-4
ISBN-13 : 978-2-908650-92-1
Format : 15,5 x 24
23 €

Peu après sa venue à Paris en juin 1392, le jeune damoiseau du Maine, Gui de Clairbois, fait la connaissance d'Alix d'Apilly dont la beauté le subjugue. Le père de la jouvencelle s’opposant à leur mariage, les jeunes gens passent outre à son refus. Réfugiés à Montsurvent, près de Coutances, ils vivent dans la maison où la mère de Gui les a accueillis.

Devenu l’écuyer d’Olivier de Clisson, Gui se voit confier la défense de son château, Josselin, menacé par les alliés du Duc de Bretagne. Il abandonne Alix aux bons soins de sa mère et se voue à la protection de la forteresse. Après une sortie malheureuse, il tombe au pouvoir des assiégeants qui le torturent. Considéré comme mort, il s’échappe et rejoint son seigneur qui l’arme chevalier. À son retour à Montsurvent, il apprend le décès d’Alix.

Recommandé par Clisson à Jean II le Meingre, dit Boucicaut, Gui rejoint ce grand batailleur qui a reçu, outre le maréchalat, le gouvernement de la cité de Tours. En compagnie d’un écuyer, Yvain d’Antigny, il assiste aux pourparlers de paix qui réunissent des députations anglaise et française dans une campagne sise entre Calais et Abbeville, où séjourne le roi : Leulinghen. Gui rencontre Marie, une pucelle qui lui inspire plus de compassion que d’amour et c’est à Tours qu’il s’éprend d’Héloïse après l’avoir sauvée d’une noyade.

Las ! Une armée doit se constituer pour marcher au-devant des Turcs qui se répandent en Europe centrale et menacent la Hongrie. Leur chef est un homme intelligent et cruel : Bayézid.

Gui quitte à regret Héloïse pour accompagner Boucicaut et ses guerriers dans ce qui sera la dernière croisade. Le dimanche 30 avril 1396, à Dijon, un ost hétéroclite s’éloigne vers l’Orient. Contrairement à ses compagnons, Gui doute de cheminer vers une victoire aisée.

Pierre Naudin continue sa tâche immense ! décrire les péripéties de la vie au XIVe siècle à travers l’existence de trois chevaliers issus de provinces différentes et dont les destinées s’interpénètrent : Ogier d’Argouges, le Normand, Tristan de Castelreng, l’Occitan et, pour la saga présente, Gui de Clairbois, du Maine. Dans ce tome I des Chemins de la honte, riche d’éléments et de notations historiques puisées à de bonnes sources, les scènes sombres et colorées se succèdent à un rythme soutenu. Pierre Naudin s’y affirme une fois de plus comme un conteur au talent indiscutable. Si la sortie de chacun de ses livres est attendue comme un événement par des milliers de "fans", nul doute qu’Un Vent de guerre et sa suite imminente, À la Grâce de Dieu satisferont pleinement leur impatience.