Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Provence-Côte d'Azur
Contes Provençaux
Contes Provençaux
Récits facétieux et Galéjades
Joseph Roumanille
Traduit du provençal par Yves Honorat
et par Joseph et Thérèse Roumanille
ISBN 979-10-90445-04-8
format : 15,5 x 22
364 p.
Collection Anthema
23 €
 Libraire-éditeur rue Saint-Agricol en Avignon, Joseph Roumanille (1818-1891) publia la plupart des uvres des félibres, et surtout, dès 1858, l'Armana prouvençau. Dans le recueil annuel de l'Almanach, Mistral et lui, sous le pseudonyme du Cascarelet (qu'ils partageaient avec quelques autres), publiaient des gerbes de contes et des récits étincelants de verve et d'humour qui contribuèrent à son large succès populaire dans tout le Midi. En 1884, l'éditeur Roumanille eut l'heureuse initiative de réunir ses contes en volume sous le titre Li Conte prouvençau e li cascareleto. Le plus célèbre d'entre eux est bien sûr « Le Curé de Cucugnan », immortalisé par la traduction d'Alphonse Daudet dans les Lettres de mon moulin. Lacune surprenante, si d'autres courts chefs-d oeuvre comme « Le Médecin de Cucugnan » ou « L'Ermite de Saint-Jacques », traduits par Daudet et d'autres écrivains, figuraient en fin du volume, jamais une traduction complète en français ne fut publiée. C'est chose faite, grâce à Yves Honorat qui avec beaucoup de talent s est appliqué dans sa traduction à restituer l'écriture vive, incisive et jubilatoire de Roumanille.