Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Cycle de Richard de Clairbois
Le sort le plus beau T. 4
Le sort le plus beau T. 4
Cycle de Richard de Clairbois

ISBN : 978-2-84498-134-9
256 p.
23 €

Richard de Clairbois, Raoul, son frère, et leur écuyer commun, Aristide, en ont convenu avec amertume : ils ont perdu deux ans de leur vie à la recherche de Jeanne la Pucelle que l'on disait réapparue dans les armées sous le nom de la Dame des Armoises, miraculeusement sauvée du bûcher de Rouen.
Leur retour à la Ferté-Clairbois leur réserve un ébahissement de taille : l'amitié de Lise, la compagne de Richard, et celle de Luciane, l’égérie de Raoul, se sont développées en une affection qui s’est transmuée en un sentiment plus fort. Affranchies des règles de la morale, les deux femmes cachent leur dilection dans la clandestinité des buissons… en ignorant que les deux frères ont assisté à leurs ébats, au bord de l’Erve, la rivière sise au bas de Sainte-Suzanne.
Ils décident de taire leur découverte aux « coupables » et s’efforcent de n’en point parler. Ils acceptent de mener une vie de paysans oublieux des servitudes militaires. Or, des rumeurs inquiétantes leur parviennent : les Anglais, jamais assagis, reconquièrent des cités redevenues françaises. De nouvelles armées menacent la paix fragile du royaume.
Un acte de déloyauté de Raoul contraint le fautif à quitter la Ferté-Clairbois.
Les frères désormais ennemis combattront séparément sous les bannières aux Lis, à Castillon. Leur haine fera des progrès dont Richard souffrira jusqu’au jour de leur désunion définitive. 

Avec cet ouvrage, Pierre Naudin parvient au terme d’une fresque dont se sont délectés des milliers de lecteurs. Nul romancier n’a revivifié aussi bien que lui le Moyen Àge, ses batailles, ses passions, ses travaux et ses rêves, ses joies et ses peines. C’est une gigantesque saga de 27 gros volumes qu’il achève avec ce dernier épisode du Cycle de Richard de Clairbois. L’amour y est roi et la détestation féroce, mais la Providence veille pour le meilleur et pour le pire d’une épopée sans pareille.