Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Romans historiques
Tsinaka, l'oeil de la toundra - 3
Tsinaka, l'oeil de la toundra - 3
L'Odyssée du dernier Neandertal T.3
ISBN-13 : 978-2-84498-153-0
Format : 14,5 x 22,5
256 p.
19 €

Rejetés par leurs clans et par les esprits, « les hommes sans nom » sont les yao. Condamnés à la solitude, confrontés à l'hostilité des chasseurs, harcelés par les plus jeunes, ils errent aux abords des camps, en quête de quelque nourriture, avant de se résigner à quitter le monde des vivants. Tsinaka, « celui qui ne voit que des ombres », Oïgur, « l'estropié » et Kia, « la femme au ventre plat » refusent ce sort funeste. Depuis la grotte où ils se sont réfugiés, ils contemplent la grande steppe qui s'étend sous leurs yeux, et se racontent les histoires qui courent au sujet des créatures fabuleuses qui la peuplent. Un jour, ils voient surgir des brumes de la toundra d'étranges chasseurs aux corps massifs, auxquels se mêlent les silhouettes des animaux de la steppe. Entraînés dans leur sillage, ils participeront à l'ultime combat, mené par les survivants des premiers chasseurs de la toundra, pour tenter de reconquérir la faveur des esprits. Qu'adviendra-t-il des anciens hommes ? Après avoir régné sans partage sur l'Europe pendant plus de cent mille ans, vont-ils disparaître sans laisser d'héritage ? Que reste-t-il du regard des premiers chasseurs de la toundra ?

Avec Tsinaka et ses compagnons s'achève l'odyssée des derniers Néandertaliens, commencée avec Ao et poursuivie en compagnie d'Iktia : « … Rien ne les arrêtait dans leur quête incessante de gibier. Dans de vastes grottes, au coeur des bosquets, au milieu des marais ou à l'abri des rochers, ils revivaient leurs exploits, et ils riaient. Ils riaient pour chasser l'angoisse et les mauvais esprits, tromper la mort qui rôdait, oublier la faim et le froid, assurés qu'ils étaient d'être des chasseurs, les premiers êtres humains de la toundra, prêts à tous les exploits pour inscrire leurs noms dans la mémoire du clan… »


Visitez le site de Marc Klapczynski.