Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Cycle de Richard de Clairbois
L'Incroyable rencontre T. 3
L'Incroyable rencontre T. 3
Cycle de Richard de Clairbois
ISBN : 978-2-84498-133-2
336 p.
23 €

Au seuil de l’année 1436, une rumeur extraordinaire atteint la Ferté-Clairbois : Jeanne la Pucelle est vivante. Ourdie par quelques fidèles, une substitution a permis à l’intrépide guerrière d’éviter les affres du bûcher et de se réadapter à la vie militaire. Elle a pour compagnons Xantrailles et La Hire. Ils commandent à des hommes qui ne sont autres que des malandrins avides de batailles et de bains de sang. L’on dit que la Revenante a croisé le connétable de Richemont. Ce Breton infatué de lui-même l’a-t-il reconnue ?

Engourdis par une existence sans émois dans la châtellenie paternelle, Richard de Clairbois, son frère Raoul et leur écuyer commun, Aristide décident de se joindre à l’armée de Jeanne après avoir vérifié, au préalable, si la Pucelle, moins vénérée que naguère, est bien celle qu’ils ont connue. Ils ont des doutes. Il leur faut les lever.

Grâce à l’intervention d’un lieutenant du connétable, Tugdual de Kermoysan, les trois amis sont acceptés dans une armée composée de Bretons. Ils ne tardent pas à s’y déplaire. Le Paris qu’ils découvrent n’est point à leur goût. Ils partent. Ils finiront par trouver celle qu’ils ont obstinément cherchée. Elle ne leur dira que quelques mots sans paraître les avoir jamais côtoyés. Bien qu’elle ressemble à leur idole, est-elle vraiment la bataillarde qui les avait subjugués ?

Ils se concertent fréquemment pour aboutir à une indéniable évidence : ils se sont lancés dans une quête absurde. Elle n’a jamais cessé de les décevoir. Victimes d’un lourd désenchantement, l’idée d’un retour à Clairbois s’impose comme l’unique remède à leur mélancolie. La joie de leur réintégration dans le giron familial sera ternie par de lugubres annonces. Une scène pour tout dire impensable ne fera qu’aggraver le désarroi de Richard et de son frère.

 

Quelle fut la véritable destinée de Jeanne la Pucelle ? Brûlée à Rouen le 31 mai 1431, ou délivrée, hébergée « ailleurs » et réapparue sous le patronyme de Jeanne des Armoises ?

En se plaçant à l’extérieur d’une polémique intarissable, Pierre Naudin s’est mis « dans la peau » de trois hommes d’époque peu renseignés sur une réapparition confuse et qui veulent savoir sans disposer des moindres éléments en faveur ou défaveur d’une des plus mystérieuses énigmes de notre histoire.