Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Gascogne-Pyrénées
Contes populaires de la Gascogne
Contes populaires de la Gascogne
Suivis de trois nouveaux contes populaires de la Gascogne
Jean-François Bladé
Présentation d' Alain Paraillous
Illustration de couverture et frontispice de Jean-Claude Pertuzé
ISBN 978-2-84498-129-5
Format : 15,5 x 22
608 p.
23 €

Le monde que nous ouvrent les Contes populaires de la Gascogne est un monde de féerie. Ce sont ces contes que disaient les paysans, d’Agen à Bayonne, du Gers aux confins des Landes, les soirs d’automne, après souper, sur l’aire des métairies, en dépouillant le maïs.
On y rencontre le Roi des Corbeaux, les serpents qui gardent l’or caché sous la terre, le Mandagot, qui donne la richesse, le Basilic au corps de loutre dont le front est orné d’une couronne de roi ou l’Homme Vert, maître de toutes les bêtes volantes. Vers la Montagne (les Pyrénées) se trouve le pays des Ogres, ou Bécuts, qui ont un œil unique au milieu du front. Les Dracs se montrent quelquefois dans la campagne. Ce sont de petits esprits occupés surtout à tourmenter les chevaux. Le vieux Cazaux les a vus, aussi vrai que nous devons tous mourir. Il a vu pareillement, la Marrauque et la Jambe-Crue qui rôdent, le soir, autour des métairies et derrière les meules de paille, pour voler les petits enfants, qu’elles vont manger on ne sait où…

Voici, enfin réunie en un seul volume, l’une des plus formidables collectes de contes de France : celle que réalisa Jean-François Bladé (1827-1900) dans sa Gascogne natale, pendant vingt-cinq ans, à la fin du XIXe siècle. Parus pour la première fois en trois volumes chez Maisonneuve en 1886, les Contes populaires de la Gascogne constituent le sommet de son oeuvre et c’est avec raison qu’on le compare à Perrault, pour la pureté de son style.

INCLUS, TROIS NOUVEAUX CONTES : "Le Voyage en Terre sainte", Le Loup et la Fillette " et "Le Fils du Bécut".