Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Gascogne-Pyrénées
Les Collines de la canteloube
Les Collines de la canteloube
ISBN-10 : 2-84498-002-3
ISBN-13 : 978-2-84498-002-1
Format : 14 x 20,5
18,30 €

Dans ce village de Gascogne, au début des années 50, petits et grands vivaient encore au temps du « Grand Meaulnes » et de « La Guerre des boutons ». Mais c’était aussi la fin du monde rural traditionnel, avec ses façons de vivre qui n’avaient guère changé depuis le XIXe siècle.
Après avoir peint, dans « Le Chemin des cablacères », cet univers aujourd’hui disparu, l’auteur nous entraîne cette fois, sur les sentiers de son enfance : la sage-femme « à l’ancienne » arrivant sur son vélo pour le mettre au monde, les premiers émois sur les bancs de la communale, la cabane construite avec les copains François et Néné dans le bois de la Canteloube… Ce récit décrit également les aspects pittoresques de la vie au village : la distillation, les déguisements et les crêpes du Mardi-Gras, les aventures désopilantes de l’Harmonie Municipale.
Toujours drôle, parfois truculent, même si quelques blessures se laissent deviner çà et là, le ton rappelle celui des souvenirs d’enfance de Pagnol, auquel l’auteur adresse quelques clins d’œil complices.
Ce livre émouvant témoigne d’un monde qui s’est achevé pour cause de modernité, et où l’on pouvait vivre ce que Sartre appelait dans « Les Mots » : « la douce déraison des enfances paysannes. »

Professeur de lettres, Alain Paraillous est resté profondément attaché à ses origines rurales. Issu d’une longue lignée de paysans, il a exprimé cette fidélité dans « Le Chemin des cablacères », un livre plein de tendresse et d’humour, qui lui a valu la reconnaissance des critiques et la sympathie du grand public.