Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Romans historiques
Bussy-Périgord, mignon du roi
Bussy-Périgord, mignon du roi
ISBN-10 : 2-84498-088-0
ISBN-13 : 978-2-84498-088-5
Format : 15,5 x 24
22 €
Charles de Bussy-Périgord, un jeune chevalier hanté par des rêves angoissants, quitte sa province natale et monte à Paris pour retrouver et châtier l'homme qui a tué son père. Les hasards de cette quête l'amènent à côtoyer et très vite à intégrer le cercle privilégié des célèbres mignons d'Alexandre Henri, duc d'Anjou, fils préféré de Catherine de Médicis. Devenu l'inséparable ami et conseiller du futur roi Henri III, tout en poursuivant sa vengeance, Charles accompagne, voire précède, le jeune monarque dans ses aventures amoureuses et politiques. De 1572, année tragique de la Saint-Barthélemy, jusqu'en 1589, voici racontés, à travers cette amitié virile, les intrigues et les événements qui permirent à Henri III d’accéder au trône et de régner pendant quinze ans sur le royaume de France jusqu’à son assassinat.

Contrairement aux idées reçues, les mignons du roi que Charles de Bussy-Périgord eut l’honneur de rejoindre étaient des hommes valeureux, courageux, prêts à défendre leur roi mais aussi à se battre contre les préjugés de l’époque. Leur liberté de mœurs s’accordait avec une élégance et un goût artistique dignes de la civilisation raffinée de la Renaissance. Si la mémoire populaire a surtout retenu leur sexualité débridée qui défraya la chronique dans le sillage d’Henri III, dernier roi de la dynastie des Valois, la réalité historique de ces personnages nous est révélée par Jean-Yves Epailly.

Dans cet ouvrage flamboyant où capes et épées ne cessent de virevolter sur fond d’intrigues érotiques, Jean-Yves Epailly, à la manière d’un Alexandre Dumas, nous entraîne dans les vraies coulisses de l’histoire. Son écriture incisive traduit la fascination du pouvoir chez les hommes et les femmes avec son lot de péripéties, complots et machinations. Ses malicieux clins d’œil annoncent les conceptions freudiennes de la personnalité et nous plongent dans un univers riche de références culturelles.


Jean-Yves Epailly est entré en littérature avec « Les Champs Catalauniques », son premier roman qui raconte les rapports tumultueux d’Attila et du général romain Aetius. Aujourd’hui, cet écrivain s’affirme comme un grand investigateur de notre histoire et nous montre comment analyse approfondie de l’âme et littérature d’action peuvent faire brillant ménage.