Pierre Naudin

Cycle d’Ogier d’Argouges Cycle de Tristan de Castelreng Cycle de Gui de Clairbois Cycle de Richard de Clairbois
Autres ouvrages de Pierre Naudin
La Malédiction des Trencavel
Romans historiques
Histoire et mystères
Biographies
Pierre Loti
Littérature
Folklore, Contes et Légendes
Cuisine
Humour
Régions

Pays Basque Gascogne-Pyrénées Landes Bordeaux-Gironde Poitou-Charente-Vendée Languedoc Provence-Côte d'Azur Marseille
Également au catalogue

Site réalisé avec le concours
de la DRAC Aquitaine

 


A paraître

Les titres Les auteurs

 

 
Marseille
Enzella
Enzella
ISBN : 978-2-84498-168-4
Format : 14 x 20,5

Nouvelle édition
15 €

Une tragédie amoureuse dans une page d'histoire flamboyante.
En 1944, la seconde guerre mondiale touche à sa fin avec des soubresauts d'une grande violence. Réfugiée à l'Estaque pour fuir la Guerre Civile d'Espagne, la belle Enzella rencontre à Marseille, un jeune homme mystérieux, Hugo, peintre amateur passionné par l'œuvre de Cézanne. Mais ces quelques mois de légèreté grisée d'amour iront se briser sur le mur d'une brutale fatalité. Soleil et sang : la vibrante douceur de cet amour bascule en un seul jour, ce dimanche 27 août 1944, dans une inexorable descente aux enfers à l'heure où Marseille s'ouvre enfin à la liberté retrouvée. 

Un roman de contrastes, brossé comme un portrait.

Dans une langue brûlante, tel un éclat d'obus, Lucien Vassal peint un double tableau : celui d'Enzella, jeune Espagnole traquée par la guerre depuis son enfance et qui découvre les flammes de la passion amoureuse… et celui de Marseille, ville écrasée sous la sombre oppression de l'occupant et qui pourtant explose de couleurs lumineuses. Pour nous offrir ce drame des hommes et des âmes, Lucien Vassal a recueilli les plus beaux bleus de Cézanne, les plus amères larmes de sang de Lorca…
Au-delà de la libération de Marseille, à travers la tragique histoire de la jeune Enzella, Lucien Vassal illustre l'une des pages les plus douloureuses et les plus sanglantes de l'histoire de l'Europe méditerranéenne.